Ils sont très attendus : Emma Jones, Hook (surtout pour une intrigue à venir et par de nombreux liens présents), Henry, la fée noire, Snow White, Charming, Robin des Bois, les garçons perdus ...

Partagez | 
 

 Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.. ft. Peter Pan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


- Invité -
Invité




MessageSujet: Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.. ft. Peter Pan   Mar 17 Jan - 22:39

Cette nuit-là avait beau être paisible pour d'autres, elle avait été très agitée par le Goblin qui souffrait de son épée dans sa chambre qu'il avait payé dans une auberge dans un village proche du château du Roi David et de la Reine Blanche Neige. Il maintenait son épée alors qu'il sentait la douleur dans sa poitrine, celle-ci s'intensifiant alors que les minutes passaient. Il se retenait, comme à chaque fois, de hurler pour ne pas attirer l'attention des autres. Ce genre de situation lui rappelait sa malédiction, ainsi que sa bénédiction qu'il prenait désormais comme une malédiction. Il était immortel, et peu importe combien de fois avait-il essayé de se tuer, que ce soit avec empoisonnement, se faire tirer une flèche dessus ou se faire planter d'une épée, malgré que la douleur puisse être présente, il ne pouvait malheureusement pas mourir. Il s'était même souvenu être allé une fois à Neverland et avoir utilisé le fameux poison. Parce qu'il ne mourait pas, il avait attiré encore plus l'attention des enfants perdus qu'il ne l'avait fait auparavant. Déjà qu'il était étonnant que ce dernier pouvait voyager entre les mondes autant qu'il voulait et qu'il n'avait pas besoin de passer par la seconde étoiles à droite et d'aller tout droit jusqu'au matin. Ce fut d'ailleurs là-bas qu'il avait rencontré la réincarnation du Sultan qu'il devait protéger, et qui, sous manipulation, causa sa mort. Il se souvint qu'il s'était mit en colère pour rien contre lui pour commencer, mais ensuite, en voyant à quel point malgré ses réincarnations, ils n'avaient pas vraiment changé.

La douleur se calma au milieu de la nuit, laissant enfin l'ancien général Asaël se remettre de ses émotions, de reprendre son souffle avant de lâcher l'épée qu'il ne pourra jamais enlever lui même et qu'il gardera jusqu'à ce que la femme du Goblin fera son apparition et qu'ils tomberont tout les deux amoureux. Il savait que si ce n'était pas réciproque, même si elle peut voir l'épée, elle ne pourra pas l'enlever. Ainsi, le Goblin se coucha, dormant jusqu'au matin.

En ouvrant les yeux, il n'attendit pas longtemps pour se lever, ayant déjà profité une fois il y a bien longtemps de plusieurs années pour dormir très longtemps, mais ça, c'était avant que la douleur ne revienne à la charge, l'empêchant de pouvoir profiter de belles nuits de sommeil. Il enfilait ses chaussures, étant déjà habillé puis sorti de l'auberge afin de marcher un peu, histoire de se dégourdir les jambes. Mais il ne s'était pas attendu à croiser un certain individu alors qu'il marchait simplement dans la forêt.

- Pan.

Juste devant lui, la réincarnation de son Sultan était posé. Les poils du Goblin s'hérissaient, observant celui avec qui c'était déjà bien tendu lorsqu'ils s'étaient rencontrés au pays imaginaire. Au fond de lui, il espérait que Peter n'avait pas rencontré Sandrine, la réincarnation de Tassadite.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Chef des Lost boys "

Voir le profil de l'utilisateur

❦ Colombes : 51
❦ Diamants : 93
❦ Age irl : 26
❦ Arrivée : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.. ft. Peter Pan   Ven 20 Jan - 4:36


Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.

feat Goblin


C'est très tôt ce matin là, si on ne peut même dire dans la nuit, que Peter avait quitté le château. Partant discrètement à la recherche de ses enfants perdus, si possible qu'il y en ait qui aient également quitté Neverland et donc subit la pluie d'étoile filante, tout comme lui. Il devait s'en assurer. Et si c'était donc le cas, les retrouver au plus vite. Au risque qu'ils se perdent ou pire encore... Non pas qu'il se faisait un sang d'encre pour eux, mais ces garçons étaient un peu comme... "sa possession". Ils étaient l'âme de Neverland et permettait aussi à cette Île de vivre. Il déambula donc dans toute la forêt. Contrairement à lorsqu'il se trouve à Neverland, ici, il ne peut être tout aussi omniscient et avoir un œil sur tout, partout. Il devait donc agir à l'ancienne, ou avec une certaine logique. Après tout... il ne passait pas uniquement son temps à jouer, avec les enfants perdus. Non, il leur avait aussi appris à se servir d'une boussole, à se repérer avec les étoiles, à pister... Tous n'avaient certainement pas bien appris leurs leçons, mais d'autres oui. Espérons le.

Il essaya donc de se mettre dans la peau d'un d'entre eux, et fini par arriver à un petit village en bordure de forêt. Bon réflexe. Il était persuadé que s'il devait finir par trouver au moins un des siens quelque part, ce serait ici. D'un pas tranquille, il se promena dans le village, l’œil vigilant. Surtout, quand il croisa des enfants ou des jeunes hommes encapuchonnés. Ce village n'était vraiment pas très grand, il finirait bien par croiser un visage familier. D'ailleurs, c'est quand il s'apprêta à s'avancer vers l'auberge, qu'il en vit un en sortir. Malheureusement, pas un garçon perdu, mais tout autre chose. Son regard se fronça un instant, avant qu'il ne décide de le suivre discrètement jusque dans la forêt. Une fois un peu plus enfoncé dans les bois, c'est à ce moment là que Pan fini par transplaner non loin de lui. Sortant de derrière le tronc d'un arbre, pour enfin se montrer intégralement à lui. Lui non plus, ne s'était pas du tout attendu à le voir. Normal... Peter Pan quitte rarement son territoire. Un sourire énigmatique étira les lèvres du jeune homme, qui scruta attentivement son nouvel interlocuteur.

- « Goblin. »

Lui lança-t-il sur la même intonation, avant d'avancer de quelques pas. Il n'avait rien de très personnel contre lui, mais se souvenait surtout de leur dernière rencontre, qui ne l'avait guère très enchanté. Ce dernier s'en était pris à lui, de façon assez... spontanée et gratuite. Alors qu'il avait déjà eu le culot de s'incruster à Neverland et d'y rester sans sa permission.

- « A croire que peu importe les mondes, nos chemins sont destinés à se croiser. J'avoue que ça ne m'enchante pas des masses... Mais bon, autant essayer de rendre ces retrouvailles utiles, tu ne penses pas ? »

Le maître de Neverland posa un regard sombre et assez insistant sur Goblin, dans l'attente évidente d'explications de sa part. Car ce dernier, ne lui avait toujours pas fournis depuis la dernière fois.




codage by Sybline
Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité




MessageSujet: Re: Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.. ft. Peter Pan   Dim 22 Jan - 9:25


Goblin ne s'était pas attendu à tomber nez à nez avec cette réincarnation de la personne qui avait causé sa mort, mais surtout, désormais il s'agissait de Peter Pan. Asaël se souvenait de sa première venue à Neverland, lorsque les enfants perdus et celui-ci avaient plusieurs fois tentés de le faire partir de leur pays imaginaire, en tentant même de l'empoisonner. Bien qu'il avait été empoisonné, le plus surprenant était que l'immortel était resté intact pendant tout le séjour où il appréciait embêter son monde en restant plus longtemps dans ce pays. Et ce, rien que pour voir à quel point cela les énervait. En plus de ça, il s'était amusé à libérer quelques nouveaux enfants perdus en les faisant passer par des portes pour les rendre à leurs parents. Et comme la nuit, grâce aux rêves des enfants, à leurs croyances, la magie était belle et bien présente, Goblin pouvait tranquillement retourner sur l'Île pour s'éclater à leur pourrir leurs habitudes.

Le brun posait ses yeux dans ceux du « faux » gosse, écoutant les paroles de cette « chose » qui osait subtilement tenter de lui demander pourquoi Goblin avait une telle haine envers lui, et que lui avait-il fait, sans doute. Ce n'était peut-être pas de sa faute dans cette réincarnation, mais c'était celle du Sultan, et rien que de revoir à nouveau son visage de crétin abusé, cela lui ressassait de mauvais souvenirs, dont le pire était la flèche qui avait tué sa petite sœur, Tassadite, dont la réincarnation présente n'était autre que celle qui était désormais son élève dans le maniement de l'épée, Sandrine Jones. En plus d'être la réincarnation de Tassadite, elle était la fils de son petit fils. Asaël ayant été le père biologique de Brennan Jones. D'après des rumeurs qu'il avait entendu, les ennemis semblaient être toujours les mêmes pour sa descendance, Peter Pan étant celui de son petit fils - ce dernier n'étant au courant de rien concernant Asaël - Killian Jones, plus connu sous le surnom de Capitaine « Crochet ». Soupirant, Asaël répondit.

- Voir ta gueule d'asticot périmé ne m'enchante pas des masses non plus, Peter... Des retrouvailles utiles ? Si tu penses qu'après plusieurs siècles, des retrouvailles avec toi pourraient être utiles, tu te trompes. Il n'y a rien d'intéressant avec toi, et qui dit « intéressant », dit « inutile ». Pour faire plus cours, un asticot périmé comme toi est inutile !

Avec un sourire taquin, il lui fit comme un signe de déguerpir avant de s'avancer tout en le bousculant sur le chemin. Et puis s'il comptait lui demander de le ramener au pays des merveilles, il pouvait aller prier pendant encore des millénaires.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Chef des Lost boys "

Voir le profil de l'utilisateur

❦ Colombes : 51
❦ Diamants : 93
❦ Age irl : 26
❦ Arrivée : 03/01/2017

MessageSujet: Re: Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.. ft. Peter Pan   Mer 25 Jan - 21:11


Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.

feat Goblin


Comme bien souvent, user de gentillesse et de politesse ne sert absolument à rien. Et après, on se demande pourquoi Pan peut se montrer particulièrement cruel avec des êtres aussi insignifiants et insupportables, tel que peut l'être celui-ci. Bon, au moins il aura essayé d'être sympa. Qu'il ne vienne pas se plaindre ensuite. C'est donc assez progressivement, que le maître de Neverland serra les poings et crispa la mâchoire. Très contrarié par les dires de Goblin et surtout de par son incroyable culot. Pour qui se prenait-il pour lui parler de cette façon, alors que c'est lui, qui est volontairement venu foutre la merde dans son royaume ? Pour une fois, que ce n'est pas le démon qui a cherché les ennuis ni ne les a attiré à lui. Il avait bien droit à un minimum d'explication. Et puis... ce cafard avait osé s'en prendre à son monde, à ses affaires. Pan avait fait bon nombre de sacrifices pour obtenir tout ce qu'il a aujourd'hui, il serait donc prêt à absolument à tout, pour défendre ses biens. Même à tuer son propre fils de sang froid, s'il le fallait. Alors ce n'est pas un mystérieux merdeux comme lui, qui allait lui mettre des bâtons dans les roues très longtemps. Pan le fusilla d'un regard noir, au moment où il le bouscula et tenta de s'échapper. C'est bien évidemment sans attendre, qu'il transplana juste devant lui pour lui barrer la route.

- « En fait... Ce n'était pas vraiment une question. »

Le regard toujours aussi noir et menaçant, un petit sourire diabolique accompagne le tout. Suivit d'un geste de la main, qui suffit à plaquer Goblin contre le tronc de l'arbre derrière lui. Il veilla à le maintenir fortement contre l'écorce de celui-ci, ses pieds ne touchant même pas le sol. Une chance pour lui, que le petit asticot périmé, n'ait pas encore l'idée de lui tordre le cou d'un simple mouvement de l'index.

- « Tu t'es introduit chez moi, sans mon autorisation. Tu m'as volé ! Tu t'es moqué de moi... Si tu crois pouvoir t'en sortir indemne une seconde fois, tu es incroyablement stupide. »

A qui croyait-il avoir affaire ? Pan serra un peu plus la pression de sa magie, entre l'écorce et le corps de Goblin. Il avait bien cru comprendre la dernière fois, qu'il semblait... invincible. Soit, mais il ne devait pas l'être psychologiquement parlant. Malheureusement pour lui, le mental est la spécialité du Chef de Neverland.

- « Maintenant, tu vas me les donner ces explications. Auquel cas, je vais te montrer à quel point je peux être utile. »

Le masque de l'enfant était tombé et c'est celui du démon qui était bien présent. Le village n'était encore qu'à quelques pas, s'il devait y retourner pour aller brûler femmes et enfants sous les yeux de Goblin, il le ferait sans hésitation.




codage by Sybline
Revenir en haut Aller en bas


- Contenu sponsorisé -




MessageSujet: Re: Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.. ft. Peter Pan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque des retrouvailles sont électriques, sonne le tonnerre et illumine les éclairs.. ft. Peter Pan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (FlashB) « Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu’on ne devrait les effectuer qu’après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire » ~ Jalan & Jorelle
» « Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage. »
» (amos) ૪ les retrouvailles ne sont pas toujours joyeuse
» Des retrouvailles tragiques...
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Story of Tales :: Monde des Contes :: Villages-