Ils sont très attendus : Emma Jones, Hook (surtout pour une intrigue à venir et par de nombreux liens présents), Henry, la fée noire, Snow White, Charming, Robin des Bois, les garçons perdus ...

Partagez | 
 

 Quand on arrive en ville [Sandrine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MEMBRE
" Hunter "

Voir le profil de l'utilisateur

❦ Colombes : 40
❦ Diamants : 61
❦ Arrivée : 30/12/2016

Mon livre des contes
Mes infos:
Mes relations:
Dans mon sac:
MessageSujet: Quand on arrive en ville [Sandrine]   Mer 11 Jan - 21:49

Bjarki et ses frères étaient trappeurs, du moins de façon générale. Bjarki lui était plus chasseur que le reste. Il avait une préférence pour cette pratique et ses frères lui avaient laissé loisir de ne faire que ce qu'il aimait vraiment. Osbern était sans doute le plus polyvalent. Osbern était le plus tout, il n'y avait pas grand chose d'autre à dire la dessus.
Bjarki était donc venu en ville pour rendre quelques gibiers et peaux de bêtes, de quoi accumuler de l'argent pour plus tard, lorsque les frères auront besoin de quelque chose qu'ils ne peuvent pas fabriquer eux-même (ustensiles de cuisine ou autre). Pour se faire ils vendaient ce qu'ils avaient en trop, ou qui ne leur était pas vraiment utile. En ces temps plutôt bon, la nourriture ne manquait pas et les animaux de la forêt non plus. Bjarki arrivait donc avec quelques captures, certaines encore vivantes et emprisonnée dans des cages histoire de concerver leur fraicheur, d'autres déjà morts ou déjà transformé en viande séchée.

Grand Ours lui avait bien précisé, comme à chaque fois - à croire que le disque était rayé - de ne pas s'attarder plus que ça en ville. Il devait vendre ses trucs puis revenir. La taverne était chose interdite, s'il voulait boire autant le faire dans un lieu sur c'est à dire avec ses frères. La boisson était moins chère et surtout il savait ce qu'il buvait ! Un peu parano parfois, Osbern lui avait dit de se méfier de tout ce qui brille, de ne rien acheter d'inutile voir de ne rien acheter du tout. De beaux vêtements ? A quoi bon si c'était pour les déchirer en pleine nature. Les faire soi-même était beaucoup plus gratifiant et pour l'heure il n'en avait pas besoin d'autre. De la nourriture ? Il y avait ce qu'il fallait dans les bois près de chez eux. S'il voulait un truc pour décorer la maison ou faire plaisir à ses frères il n'avait qu'à le fabriquer lui même.

Petit Ours posa la charette qui lui servait d'étal et disposa un peu mieux les affaires dessus, histoire que de tout soi visible. Peaux de bêtes de différentes tailles, trois lapins dans une cage, deux de plus morts et posé non loin de là avec quelques écureuils et d'autres petits animaux puis de la viande déjà séchée provenant de différents animaux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE
" True Believer "

Voir le profil de l'utilisateur

❦ Colombes : 166
❦ Diamants : 228
❦ Arrivée : 15/12/2016

Mon livre des contes
Mes infos:
Mes relations:
Dans mon sac:
MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Sandrine]   Lun 16 Jan - 9:26

Sandrine était venue rendre visite à Geppeto et le vieil homme avait été heureux d’apprendre qu’elle avait pu retrouver sa famille. Ils avaient pris le thé pendant qu’il lui racontait toutes les aventures vécues en compagnie des grands-parents de la jeune fille. Elle en était ravie de découvrir d’autres que celles qu’elle avait vu à la télévision. Mais au fond, elle se demandait si c’était un hasard ou non, juste deux ans après la disparition de ses parents, enfin leur retour dans la forêt enchantée, si des scénaristes aient lancé une série parlant de sa famille sous un autre angle. Est-ce que Regina compte réellement lancer la malédiction ou non ? D’un autre côté, ça empêche la méchante reine de remplir son cœur vide d’amour et de rencontrer Robin des Bois. Tout ici était différent tout de même de la série. Que leur promettait l’avenir dans ce monde-ci ? C’était bien de vivre certaines aventures mais le monde d’origine de la jeune femme lui manquait beaucoup. Et comment se passait-il à Storydale ?

En sortant de chez Geppeto, elle remarqua une charrette qu’un jeune homme, plutôt mignon bien qu’il ait l’allure d’un ours (oui oui un ours), avait disposé comme un étal sur le marché. Il y avait des peaux de bêtes et ça intéressait beaucoup Sandrine car elle en avait marre de porter des capes au-dessus de sa veste en cuir. Il faisait plus froid à présent et elle avait du mal à se mettre à la mode des « princesses » de contes de fée niveau vêtements. Il lui fallait un manteau et une peau de bête, peut-être plusieurs, en fera l’affaire.

- Excuse-moi, les peaux de bêtes coûtent combien ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Hunter "

Voir le profil de l'utilisateur

❦ Colombes : 40
❦ Diamants : 61
❦ Arrivée : 30/12/2016

Mon livre des contes
Mes infos:
Mes relations:
Dans mon sac:
MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Sandrine]   Mar 17 Jan - 20:31

Bjarki releva les yeux vers la jeune fille qui lui avait adressé la parole. Vu sa tenue elle n'était surement pas du même rang que lui. Une personne de la bourgeoisie tout du moins, ça ça ne faisait aucun doute. Mais du coup, pouvoir venir chercher une simple peau de bête ? Les nobles et les riches n'avaient-ils pas des personnes pour chasser pour eux et leur ramener de la fourrure ? Pourquoi s'embêter avec dans un village ? Mais Bjarki n'allait pas repousser la vente pour ça, bien au contraire. C'était une occasion en or de revendre les peaux et il n'allait pas la laisser passer.

- D'ordinaire pour les peaux de lapin c'est 10 pièces d'or et 30 pour les plus grosses bêtes.

C'était certes assez cher, d'autant qu'il parlait en pièces d'or mais il s'agissait de belles fourrures sans trou apparent.
Il lui accorda un beau sourire.

- Mais pour une jolie fille comme vous j'peux descendre jusqu'à 8 pour les lapins et 26 pour les grosses.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE
" True Believer "

Voir le profil de l'utilisateur

❦ Colombes : 166
❦ Diamants : 228
❦ Arrivée : 15/12/2016

Mon livre des contes
Mes infos:
Mes relations:
Dans mon sac:
MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Sandrine]   Dim 19 Mar - 19:29


Elle vit le garçon lever les yeux vers elle après qu’elle lui ait demandé combien les peaux coûtaient. On pouvait bien dire qu’elle n’était pas une villageoise malgré ses vêtements habituels sous sa cape mais elle n’était pas non plus du coin. Qui pourrait deviner qu’elle n’était rien d’autre que la fille de la princesse Emma et de son pirate de mari ? Le garçon lui dit que les peaux de lapin étaient à dix pièces et que celles des plus grosses bêtes étaient à trente. Sandrine regarda sa bourse pour voir qu’elle avait ce qu’il fallait pour payer.

Bjorn : - Mais pour une jolie fille comme vous j'peux descendre jusqu'à 8 pour les lapins et 26 pour les grosses.

Il lui répondit ça tout en lui faisant un grand sourire de charme. Mon gars, si t’essayais de la draguer, c’était raté ! Son cœur était déjà pris par un cœur !

- C’est gentil mais j’ai juste ce qu’il faut pour payer ceux-là et ça !

La jeune fille sortit donc la somme qu’elle lui devait, attendant qu’il lui passe sa commande. Tout à coup, deux gardes passèrent par là et pour le déplaisir de Sandrine, ces derniers la reconnurent.

Garde 1 : - Altesse, voulez-vous que l’on vous aide à tout transporter ?

La brunette fit une grimace, déjà à l’appellation d’altesse. Visiblement, certains gardes n’avaient pas du écouter lorsqu’elle avait dit que lorsqu’elle faisait des courses au village, elle aimerait bien que l’on la laisse se débrouiller seule. Si elle avait vraiment besoin d’aide, elle le ferait savoir par elle-même.

- Non, merci sans façon ! Continuez votre patrouille ou je ne sais quoi !

Elle avait appris à se débrouiller seule depuis le retour de ses parents dans la Forêt Enchantée, en tant que fille ordinaire ou fille du peuple. Mais ici, elle n’était pas une fille du peuple, ce qui avait le don de l’énerver que l’on la prenne pour une fille fragile. Comme si les princesses étaient fragiles ? Sa mère avait l’air fragile peut-être ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Hunter "

Voir le profil de l'utilisateur

❦ Colombes : 40
❦ Diamants : 61
❦ Arrivée : 30/12/2016

Mon livre des contes
Mes infos:
Mes relations:
Dans mon sac:
MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Sandrine]   Lun 27 Mar - 0:28

Elle refusa son offre et préférait payer le prix qu'il lui avait dicté en premier lieu. Tant pis pour elle ! Il haussa les épaules comme pour accompagner sa pensée. Il lui tendit donc les peaux de bête qu'elle avait demandé et l'encaissa. 10 pièces d'or la peau de lapin.... Quelle super bénéfice !

Elle fut alors abordée par des gardes qui passaient par la lors d'une patrouille. Altesse ? Oui, de toute évidence pour ne pas voir qu'on se faisait autant berner il ne fallait pas faire partie du petit peuple... Et comme l'aurait dit un ancien camarade de jeu, elle n'était pas autant couverte de merde que les autres.

- Altesse ou non, ces peaux restent des peaux de bêtes. Elle ne feront pas la différence entre vous ou quelqu'un d'autre.

Il jeta un rapide coup d'oeil aux gardes qui s'éloignaient déjà. Il se tourna alors à nouveau vers Sandrine.

- La fille de la princesse je suppose ? J'vous imaginais plus... grande, et un peu plus blonde.

Revenir en haut Aller en bas


- Contenu sponsorisé -




MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Sandrine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on arrive en ville [Sandrine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on arrive en ville[terminé]
» « Quand on arrive en ville. »
» Quand on arrive en ville! Cassie Johnson | Terminée
» Quand on arrive en ville ...
» Quand on arrive en ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Story of Tales :: Monde des Contes :: Villages-